Musique

[Bio] Zhang Xuan 張懸

Je ne pouvais débuter ses C-Découvertes sans parler de l’ultra-talentueuse chanteuse pop-folk taiwanaise Zhang Xuan 張懸 (ou encore Chang Xuan /Deserts Chang), de son vrai nom Jiao Anpu 焦安溥, et dont je suis un grand fanboy. Il me fallait donc vous présenter ce  diamant pour  mettre sur de bon rails cette nouvelle section. Originaire de Chiao An-p’u et née le 30 Mai 1981 au sien d’une famille aisée, avec un père ancien secrétaire général de la Straits Exchange Foundation, la jeune Zhang tombe très tôt dans la musique puisqu’elle se met à composer dès l’age de 13 ans, avant de faire ses débuts sur scène à seulement 16. A l’âge de 19 ans son répertoire musical propre est déjà énorme, puisque la jeune chanteuse compte alors déjà plus d’une centaine de titres à son actif. Durant ce temps, en dehors de la composition, elle fut aussi membre du groupe de rock Mango Runs, qui se fit notamment remarquer en remportant l’Indie Music Award au Taipei Ho-Hai-Yan Rock Festival de 2003. Le groupe apparait en 2004 dans un documentaire intitulé Ocean Fever 海洋熱, revenant sur le Ho-Hai-Yan Festival. C’est alors qu’elle est repérée et signée par Sony BMG. Mais, après de nombreux enregistrements, photoshoots et apparitions dans divers festivals, Zhang ne sort toujours rien. La raison est simple, elle prend son temps et nous ne verrons débarquer son premier album que cinq longues années plus tard, en juin 2006, reprenant des morceaux qu’elle avait écrit entre 13 et 19 ans. Avec ce premier album, intitulé My Life Will…, Zhang Xuan 張懸 lâche une véritable bombe et réalise un coup de maître magistral, tout en tenant la promesse qu’elle avait faite à ses fans de ne surtout pas modifier quoique ce soit dans sa musique et ses compositions, malgré son passage en Major. Avec sa voix douce et effacée, Zhang Xuan 張懸 devient rapidement l’égérie des artistes gratte / voix de Taiwan, mais aussi de sa proche voisine Hong Kong, où elle arpente la ville en multipliant les concerts dans des cafés branchés. Au 18th Golden Melody Awards, la jeune chanteuse se retrouve nominée quatre fois, dont dans la catégorie Best Mandarin Album aux côtés d’artistes ultra-populaire, à l’image de Jolin Tsai. Avant ça, il était considéré comme impensable de désigner des artistes indépendants dans des catégories majeures (mais ça, c’était avant) Tandis que sa popularité grimpe en flèche à Taïwan et en Chine, elle se voit décerner le Best New Mandarin Artist lors des 7th Chinese Music Media Awards. Zhang Xuan accélère alors le rythme de ses sorties, mais tout en prenant toujours le soin de placer la barre très haute, avec la sortie de son second album, Oh, dear. dear. I haven’t. 親愛的…我還不知道, un an plus tard, le 20 juillet 2007. Multipliant les concerts pendant deux ans, Zhang se laisse le temps de travailler sur son troisième album, City 城市, qu’elle sortira le 22 mai 2009, et qui est, une fois n’est pas coutume, une réussite insolente.

Avec ses mélodies anglo-saxonnes Zhang Xuan brode de sublimes compositions, emplies de sensibilité et de fragilité, où sa voix transcende les émotions. On sent les nombreuses influences de groupes anglo-saxons, et Zhang mélange sans difficulté mandarin et anglais, passant d’une langue à l’autre avec un naturel étonnant, offrant un charme tout particulier à ses morceaux en mariant parfaitement les sonorités des deux langues. Ses textes, balades poétiques nous balancent entre romances déchues et espoirs incertains, tranchant avec la douceur de sa voix, sont portées par une gratte sèche parfaite, sans aucun son en trop, ou de rajouts digitaux. De même Zhang Xuan se démarque de la production taiwanaise/chinoise de ses dernières années, dont la grande partie est formatée et massifiée. Chaque album est un véritable émerveillement de tous les instants où la voix de Zhang nous enveloppe  de son charme si terriblement attachant. Proche de ses fans, Zhang n’hésite pas à converser avec eux par le biais d’internet, lui donnant ainsi un capital sympathie toujours plus grand.

http://www.youtube.com/watch?v=4OQG5Dje4aQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*