Musique

Interview de 23號半 / 23.5

Formé en 2009, 23號半 / 23.5 est un duo féminin que j’ai réellement découvert début 2016, à travers leur campagne de financement participatif, qui fut un succès et à laquelle j’avais pris part. Aujourd’hui, histoire de faire plus ample connaissance avec le groupe, voici une interview en compagnie de Mu-ou et Mimic.

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview. Pouvez-vous vous présenter pour les personnes qui ne vous connaissent pas ?

Bonjour, 23號半 / 23.5 est un groupe de seulement deux membres, Mu-ou et Mimic. Nous écrivons les morceaux ensemble. Mu-ou est la chanteuse principale et guitariste. Mimic joue du synthé, du violoncelle, du melodica, de la clarinette et de la basse. Nous utilisions différents instruments pour jouer différents morceaux.

Parlez-nous un peu de vos débuts. Comment vous êtes-vous rencontré ? Quel est la signification de votre nom ? Pourquoi avoir décidé de monter un groupe ensemble ?

Nous nous sommes rencontré lors d’un concert d’un ami, Ai-ching. C’est une chanteuse. Après qu’elle nous est présentée l’une à l’autre, nous sommes devenues amies. La première fois que Mu-ou a visité l’appartement de Mimic, Mu-ou a joué de la guitare et chanté. Mimic lui a dit qu’elle aimait beaucoup sa voix. Lorsque Mu-ou était prête à partir, nous avons découvert que nos chaussures étaient de la même marque, avaient le même design et la même couleur. C’est difficile à admettre, même par nous-mêmes. Donc, ce fut vraiment une surprise lorsque nous avons vérifié la pointure et réalisé que nous avions la même, 23,5. Comme un destin, nous avons décidé de créer un groupe appelé 23.5. C’était le 18 janvier 2009.

Pour votre album 到處都是庫巴的嘍囉, vous êtes passé par une campagne de financement participatif. Parlez-nous un peu de ce choix. En passant par ce biais, avez-vous eu une approche différente dans la façon de réaliser cet album ?

Passer par une campagne de financement participatif pour sortir l’album n’est pas qu’une question financière pour nous. Nous avons débuté cet album en 2013. Cela nous a pris trois ans pour le terminer. Nous avons fourni beaucoup d’efforts pour surmonter les difficultés. Merci à tous ceux qui nous ont aidé pour cet album. Sans l’aide et le soutien que nous avons reçu, nous n’aurions pas pu réussir. Les efforts que nous avons fournis et le soutient que nous avons reçu ont rendu cet album plus éloquent. Pour nous, ce n’est pas seulement pas un produit. C’est pourquoi nous avons choisi de partager cette histoire et de passer par une campagne de financement participatif. Comme la raison du financement participatif, cet album a été fait avec beaucoup de soutien et d’attente.

Pour rester sur le sujet, pouvez-vous nous présenter un peu cet album.

Nous avons enregistré dix chansons pour cet album. Certains morceaux ont comme sujet la famille, d’autres parlent de la vie et d’autres encore sont à propos de l’amour. Mais ils sont tous liés à nos valeurs, à la façon dont nous regardons le monde.「庫巴 的 嘍 囉」 est une chanson sur le célèbre jeu vidéo Super Mario. Quand nous étions enfants, nous jouions à ce jeu. Peu importe combien de fois nous échouions dans le jeu, nous essayions encore et encore. Comme le nom de cet album, 到處都是庫巴的嘍囉, nous espérons que celui-ci puisse permettre aux gens de garder du courage pour essayer de nouveau lorsqu’ils ont des frustrations.

Comme vous venez de le dire, le morceau 庫巴的嘍囉 fait référence à Bowser et il est possible de voir porter une casque de Mario durant certains de vos concerts. Pourquoi cette référence.

庫巴 est le méchant principal du monde de Mario. 庫巴的嘍囉 sont les sbires Bowser. Cette chanson concerne ce célèbre jeu vidéo. Rappelez-vous aussi que la vie est pleine de frustrations, tout comme le monde de Mario. 庫巴的嘍囉 est la première chanson de notre groupe. Nous aimons réorganiser cette chanson chaque fois que nous la jouons. Nous avons tenu un concert spécial où nous avons joué cette chanson huit fois en arrangement différent avec d’autres chansons. Nous avons mis la casquette lorsque nous avons joué cette chanson durant ce concert.

De même, sur cet album, il y a un morceau en anglais. Parlez-nous un peu de ce morceau. Pourquoi ce choix de la langue anglaise pour ce morceau en particulier ?

La piste en anglais de cet album est une chanson à propos de l’amour. Les paroles ne sont pas là pour raconter une histoire mais pour dire quelque chose. Il n’est pas simple de dire quelque chose à propos de l’amour dans une langue familière. Donc nous avons choisi d’utiliser une langue étrangère pour l’exprimer.

Le MV de 寫情歌 a été tourné en France. Pourquoi le choix de la France comme arrière plan pour cette mise en images.

Le réalisateur du MV a assisté au Festival de Cannes en 2015. Il souhaitait faire un petit programme en France. Après une discussion, il a choisi la chanson. Ce fut une coopération intéressante.

Parlez-nous un peu de votre processus créatif. Comment travaillez-vous sur un morceau (écriture, enregistrement, etc) ?

Nous écrivons les chansons ensemble. La plupart du temps, Mu-ou écrit les paroles et Mimic compose la mélodie. Mais il y a aussi quelques exceptions. Nous sommes de bonnes amies et nous partageons toujours notre vie entre nous. Quand l’une de nous a une idée de nouvelle chanson, peut-être que les paroles ou la mélodie sorte(nt) en premier, l’autre travaille pour compléter la chanson.
Pour faire cet album, nous avons d’abord fait les arrangements des chansons à la maison sur ordinateur. Nous accumulons les pistes pour différents instruments, les mettons ensemble pour faire une démo. Ensuite, nous allons dans un studio professionnel pour les enregistrer pour un album.

Parlez-nous un peu de vos influences artistiques. Quels sont les artistes qui vous influencent ?

Nous aimions toutes les deux beaucoup Cheer Chen 陳綺貞 lorsque nous étions étudiantes. C’est une chanteuse et compositrice. Nous aimons ses textes et sa philosophie de vie révélée à travers ses morceaux.
Le groupe « Natural Q » est également un groupe que nous apprécions. Leurs performances permettent aux gens de sentir détendu. Ils écrivent des chansons de façon humoristique à propose des histoires de la vie. Ceci nous a fait commencer à penser au fait d’écrire des chansons nous-mêmes.
Quand nous arrangeons nos chansons, des groupe japonais sont la référence pour nous, comme « Mr. Children« .

Vous avez participez à la compilation « About Her ». Parlez-nous un peu de ce projet et comment vous vous-êtes retrouvé à participer à cette compilation.

« About Her » est la première compilation d’un nouveau label, Her. Elle recueille des chansons de chanteuses ou de groupe principalement composées de femmes. Avec un focus sur les artistes de Taiwan, Hong Kong et de Chine. Her croit que les femmes de notre génération ont leur propre façon de s’exprimer.
Nous avons eu l’honneur d’être invités à participer à cette compilation. Au lieu de prendre une chanson de notre album, nous avons réalisé un nouveau morceau pour ce projet.

Parlez-nous un peu de ce morceau en question, 小小花國國王.

小小 花 國 國王 est un album illustré d’une célèbre artiste de Prague. Elle s’appelle Květa Pacovská. Elle a fait une exposition à Taïwan en 2015. Après la visite de cette exposition, nous avons toutes les deux beaucoup aimé ses œuvres. Nous avons donc écrit une chanson basée sur son livre, Le Petit Roi des fleurs.

Il y a de plus en plus d’endroits à Taipei et à Taiwan, où les artistes indépendants peuvent se produire. Que pensez-vous de cela ? Taiwan est un bon endroit pour les artistes indépendants ? Comment trouvez-vous des lieux pour jouer ? Que faites-vous en termes de promotion ?

Oui, il y a de plus en plus d’endroits où les artistes indépendants peuvent se produire, en particulier à Taipei. Nous aimons nous produire dans différents endroits. Cela nous permet de rencontrer des groupes différents. Nous prêtons attention lors des événements aux autres artistes indépendants, donc nous pouvons trouver un nouvel endroit pour jouer. Parfois nous recevons également une invitation de nouveaux lieux pour venir s’y produire. Pour promouvoir un événement, nous utilisons les réeaux sociaux sur Internet, comme Facebook. Nous faisons aussi des « direct messages » et des affiches. Ce n’est pas facile de faire la promotion, surtout en dehors de Taipei.

Pour terminer, avez-vous un message pour vos auditeurs français ?

Bonjour, nous sommes très heureuses d’avoir la possibilité de partager notre musique et nos histoires avec vous. Nous ne sommes jamais allées en France. Nous espérons vous rendre visite et voir prochainement.

Remerciements à Mimic et Mu-ou pour le temps qu’elles ont consacré à cette interview.
Si des tournures de phrases ou des points vous semblent bizarres n’hésitez pas à me le signaler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*