Musique

Interview de Morning Call 輕晨電

Quintet qui fait de plus en plus parler de lui, Morning Call 輕晨電 est une de mes récentes très bonnes découvertes. Avec ses morceaux electro / pop mélodiques, le groupe est un petit plaisir auditif que je voulais vous faire partager. Voici donc une petite rencontre avec la formation afin d’en savoir un peu plus sur eux et leur univers muscial.

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview. Pouvez-vous nous présenter Morning Call 輕晨電 ?

Ce que 輕晨電 (Morning Call, à prononcer “Ching Chen Dian” en chinois) délivre est à la fois simple et difficile : fournir à quelqu’un de la musique qui n’est ni bruyante ni stressante, mais qui peut être définie comme la mélodie du matin, se réveiller à 7 heures avec tendresse, le bruit et la pression exclus, permettant de se préparer pour la journée sans être tendue.

Pouvez-nous parler de la formation du groupe et de ses débuts ? Que signifie le nom du groupe ? Se réfère-il à quelque chose en particulier ?

En premier était le guitariste, Max, qui s’est promené et a recruté les autres membres, un par un. Avant de devenir des membres de Morning Call 輕晨電, Max and Xina, la chanteuse, furent acteurs/mannequins pour de nombreuses publicités. D’autres dans la bande sont également des enseignants. En chinois, la signification du nom du groupe 輕晨電 peut être interprétée de différentes façons. Vous pouvez voir ça comme « La musique électronique du matin ». Le mot 輕 signifie légère ou douce et 晨電 signifie « morning call » et se prononce exactement comme le terme 沉澱 signifant « précipitation chimique » ou comme quelque chose qui se réfère à la détente, la tranquillité d’esprit et l’apaisement des nerfs. Au final, 輕晨電 peut aussi être interprété comme s’installer avec tendresse.

Comment déciriez-vous votre musique ? Parlez-nous un peu des thèmes que vous abordez dans vos chansons.

Les chansons composées par Morning Call 輕晨電 ne sont jamais cyniques ou criardes. Au lieu de cela, elles servent  aux gens à méditer et se relaxer, principalement dans le style Chill-out. L’atmosphère que nous créons est toujours étroitement liée à des paroles et des mélodies, quelque chose entre le mainstream et ce qui ne l’ait pas. Comme le thème de notre musique, il est assez difficile de la positionner avec de simples mots. Mais évidemment nos chansons réconfortent les gens, non emplies de bonheurs pour parler franchement, mais pour permettre aux gens de se relaxer et se sentir comme flottant avec tranquillité.

Parlez nous un peu votre processus créatif : qu’elles sont les étapes de votre processus de composition ? Combien de temps mettez-vous en moyenne pour terminer un morceau ?

Nous travaillons généralement en équipe, une personne propose quelque chose et les autres aident à mettre les éléments en places ou parfois individuellement. Ensuite, nous enregistrons des essais et voyons si nous pouvons le développer.

Quels sont vos artistes favoris ? Vous influencent-ils dans votre musique ?

Chaque membre a son favori, Max et Hale le batteur ont été influencés par le groupe japonais Lali Puna, Radiohead, Sigur Rós étant le groupe favori de Xina. Su, notre bassiste aime Blonde Redhead et Toe. Zoe, notre claviériste, place son attention sur le Blacklist Studio de Taiwan. Et nous ne savons pas si nous aimons ces artistes parce que le style de notre musique est semblable au leur ou si nous les aimons parce qu’ils nous ont influencés par le style de leur musique. Les deux sont correctes nous pensons.

Comment est la statut d’artiste indépendant à Taiwan. Est-ce difficile ? Comment gérez-vous ça ? Est-il facile pour vous de trouver des endroits pour jouer et vous faire connaitre du public ?  

Comme cela est déjà appelé «indépendant», l’environnement ne semble pas nous affecter. Les musiciens indépendants trouveront toujours une façon de montrer leur musique au monde. Pour nous, la musique est la vie ! Ventes, évaluations, budgets ne sont jamais des obstacles malgré un monde qui peut parfois nous offrir des choses inattendues ou que nous n’avons jamais rencontré auparavant. Nous ne cessons de recevoir des éloges et le soutien de nos fans, nous n’allons pas arrêter de composer, simplement parce que c’est notre passion. La chose importante est que nous faisons ce que nous aimons faire. Cela en dit long. Quant aux possibilités de jouer, il y a de nombreux live houses à Taiwan et l’audience est de plus en plus large.

Pour rester dans le sujet, quelle est votre point de vu concernant la scène musicale indépendante taiwanaise ?  

« L’environnement de la musique indépendante à Taiwan » est une phrase en comparaison avec le « mainstream » car peut-être que cela représente notre courage et on nous respecte d’être si passionné de musique, même si nous n’avons pas beaucoup de ressources. Les musiciens indépendants s’en tiennent à ce qu’ils aiment indépendamment de la dépression du business et il y a de plus en plus de gens qui remarquent ces musiciens, donc, fondamentalement, nous pensons que la musique indépendante à Taiwan est en plein essor.

http://www.youtube.com/watch?v=PzN-OKdFy20

La musique asiatique reçoit une reconnaissance de plus importante dans le monde, notamment à travers le Japon et la Corée. Pensez-vous que la musique taiwanaise peut suivre le même chemin et reconnue internationalement ?

La taille du marché à Taiwan est vraiment plus petite que celui du Japon ou de la Corée. Ce que nous pouvons faire en premier est d’obtenir l’attention des personnes qui parlent le mandarin. Le langage serait notre avantage.

Aux personnes qui vous découvrirez avec cette interview, quel morceau leurs conseillerez-vous comme le plus représentatif de votre univers pour débuter ? Ou tout simplement votre morceau préféré ?

La chanson qui peut nous représenter le plus est « Fine », la première chanson que nous avons enregistré en studio, elle a donc une signification particulière pour nous.

Quels sont vos futurs projets ?

Nous aimons vraiment composer et nous prévoyons de continuer de composer, d’interpréter, et enregistrer des albums aussi longtemps que nous le pouvons !

Pour terminer, avez-vous un message pour vos fans français ?

S’il vous plait soutenez la musique indépendante taiwanaise. Nous avons besoin d’être entendu par de plus en plus de personnes à propos de qui nous sommes et de ce que nous faisons.

Pour terminer l’interview, nous avons une chanson pour nos chers fans de France: French Movie. Nous avons été inspirés par un film français que nous avons vu avant et avons développé nos sentiments en musique. Nous espérons que cela vous plaira !

C’est Morning Call.

Remerciement à Morning Call 輕晨電 – Interview réalisée en novembre / décembre 2011.
Si des tournures de phrases ou des points vous semblent bizarres n’hésitez pas à me le signaler.

http://www.youtube.com/watch?v=yjBQCPWQ7tE

Commentaires

1 Comment

  1. […] Après avoir fait connaissance avec eux à travers une interview il y a peu, le très bon groupe Morning Call 輕晨電 vient de nous offrir son tout premier MV. Mettant en image le morceau Fine, premier morceau enregistré en studio par le groupe et revêtant donc une signification toute particulière, ce premier clip est un petit moment de poésie comme je les aime, porté par une réalisation de première ordre. Ce MV nous donne d’ailleurs un nouvel exemple, s’il en fallait encore, qu’à défaut de gros moyens, certains artistes indépendants réussissent à nous offrir de véritables pépites, léchées et n’ayant pas à rougir, bien au contraire, face aux énormes moyens que peuvent mettre en place certains très gros labels. Bravo donc à  Morning Call 輕晨電 et bon visionnage. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*