Musique

Interview de Zooey Wonderland 黃玠瑋

Après un très prometteur premier EP, Miss You 思念你, en 2012, Zooey Wonderland 黃玠瑋 a ensuite dû s’effacer quelque peu pour soigner un problème de cordes vocales. 2015 marque son retour avec la sortie de son deuxième EP, intitulé « 親愛的,你聽見了嗎?(Decode) », marquant par la même une évolution de son style musicale, couplé à un timbre de voix qui fait toujours autant merveille. Afin de faire plus ample connaissance avec elle et discuter de ses débuts, de sa pause forcée ou encore de son nouvel EP, quoi de mieux qu’une petite rencontre.

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview. Pouvez-vous vous présenter pour les personnes qui ne vous connaissent pas encore.

Bonjour et merci de me recevoir. Je suis Jie-Wei Huang [黃玠瑋], aussi appelée Zooey Wonderland 🙂
En premier lieu je joue de la folk, et maintenant ma musique est plus ambient, techno, avec de la batterie et de la basse, voir même post-rock. Et je suis impatiente que les gens qui écouter ça !

On vous a découvert en premier lieu à travers Streetvoice. Parlez-nous un peu de vos débuts.

Quand j’avais 5 ans, ma grand-mère a découvert que je pouvais avoir un certain talent musical, donc elle m’a demandé : « Veux-tu apprendre à jouer du piano ? ». J’ai dit : « Ouais ! J’aimerais ! Je veux jouer du piano comme Beethoven !  » (Ha !).

Quand j’étais au septième grade (ndlr : équivalent de la quatrième en France), je suis tombée amoureuse de la guitare électrique. Mais mon père voulait que je me concentre sur mes études, donc il a attendu jusqu’à ce que je sois au Senior high school (nrlr : équivalent du lycée en France). La première guitare qu’il m’a donné est une Steinberger Spirit Collection et m’a laissé apprendre la guitare électrique. (En passant, c’est un grand ingénieur du son à Taiwan. Je l’aime, c’est un papa cool.)

Puis, quand j’ai eu 16 ans, j’ai essayé d’écrire mes propres chansons et j’ai participé à des concours de chant à l’école. J’ai gagné le premier prix et l’un des juges m’a donné l’opportunité de jouer dans un café. En 2012, j’ai sorti ma démo « Miss You 思念你 » par moi-même. Et j’ai eu de plus en plus d’opportunités de jouer sur scène et de plus en plus de gens ont entendu parler de moi. Je suis vraiment chanceuse, et j’apprécie chaque opportunité et toutes les personnes qui m’ont aidée.

Vous avez dû arrêter pendant un certain temps pour soigner vos cordes vocales. Comment cela s’est-il passé ? Est-ce que cela a été bénéfique ? Cette pause forcée vous a permis de travailler sur certains aspects de votre musique ?

Cette pause fut vraiment dure et difficile. Je ne pouvais pas chanter et c’était désespérant. Parce que tout ce que je souhaite c’est être chanteuse. Et puis, j’ai rencontré Dieu. Il m’a fait savoir que c’était ma tâche. Je me suis donc appuyé sur ses mots et j’ai construit ma foi. J’ai essayé de regarder le bon côté des choses, j’avais beaucoup de temps pour apprendre de nouvelles compétences auxquelles je m’intéressais. J’ai commencé à organiser mes chansons en fonction du nouvel aspect de ma musique, qui est plus ambient et basse / batterie. Je sais que c’est une chance de faire ce que j’aime vraiment.

Vous avez participé deux années consécutives à The Next Big Thing. Ce genre d’événement est un boost pour un artiste indépendant ?

Oui, The Next Big Thing est une opportunité pour les nouveaux artistes ou groupes d’accroître leur audience. Et c’est une sorte d’honneur disant que vous avez potentiellement du talent.

Je vous ai découvert à travers le morceau 面對明日的勇氣. Parlez-nous un peu de ce morceau.

Cette chanson est à propos de tous mes amis qui m’ont remonté le moral quand j’étais confuse et déprimée. Et ce fut vraiment un grand réconfort pour moi. Donc, je me suis inspiré de l’amour des gens.

Vous venez juste de sortir un nouvel EP « 親愛的,你聽見了嗎?(Decode) ». Pouvez-vous nous présenter cet EP et ses thèmes ?

L’EP 親愛的,你聽見了嗎?(Decode) est pour mettre au courant les gens que je suis de retour.
Il y a trois morceaux dans cet EP, qui sont : « 親愛的,你聽見了嗎?(Decode) », « 思念你 (Miss You) » et « 生命中的美好缺憾 (The Fault in Our Stars) ».

親愛的,你聽見了嗎?(Decode) est à propos des problèmes de communication. De nos jours, les gens utilisent régulièrement les médias sociaux, publient leur humeur dessus, mais parfois les autres personnes se méprennent sur les choses dont ils parlent.

思念你 (Miss You) est pour me rappeler mon arrière grand-mère. Elle est décédée depuis 12 ans. Elle me manque tellement, j’ai écrit cette chanson pour elle.

生命中的美好缺憾 (The Fault in Our Stars) a été écrit lorsque j’étais malade, avec ce problème à mes cordes vocales. Je ne pouvais pas chanter, j’étais terrifiée à l’idée de ce qui se passerait si je ne pouvais plus chanter à nouveau. Je sentais mon monde s’effondrer. J’ai commencé à lire ce roman de John Green (ndlr : « Nos étoiles contraires » en version française), et l’histoire était vraiment touchante. Je peux tout à fait imaginer comment ces deux jeunes gens se sentent. Donc, j’ai mis tout ça dans une chanson.

Je souhaite que mon public puisse entendre le « nouveau moi », et j’espère que je leur manque. Parce que j’ai tellement peur d’être oubliée par les gens.

Musicalement, cet EP est différent de vos morceaux précédents. Parlez-nous un peu de cette évolution musicale.

En fait, quand j’étais adolescente, j’écoutais beaucoup de musique ambient, post rock, punk, emo, jazz, blues, metal, hip hop et folk. Et les meilleurs moments étaient lorsque j’écoutais des groupes de musique ambient. Mais je n’avais pas beaucoup d’argent pour payer les équipements, même mes connaissances et ma technique ne pouvaient pas faire ce genre de musique quand j’étais encore une débutante. Quand j’ai commencé à jouer, j’ai économisé l’argent que je gagnais pour acheter de nouveaux équipements. Je continue à apprendre de sorte que je peux faire de la musique ambient maintenant. Et je me sens heureuse et confiante.

Parlez-nous un peu des sujets que vous abordez dans vos chansons. Quelles sont vos sources d’inspiration ? Que souhaitez-vous partager à travers votre musique ?

La plupart du temps, j’écris à propos de mes sentiments ou mes expériences personnelles. Mais parfois, j’écris sur certaines questions de société, comme la Syrie. Et je tente de partager mon amour, mes attentions pour réconforter les gens.

Parlez-nous un peu votre processus créatif. Comment travaillez-vous sur un morceau ?

Parfois, je vais recevoir certains types de signaux au fond de mon esprit, et ça me dira : « il est temps d’écrire quelque chose ! ». Ensuite, je prends ma guitare, mon synthé ou un piano et je laisse venir !

Pendant certains de vos concerts, vous reprenez des morceaux de Waa Wei ou encore Come On! Baybay!. Parlez-nous un peu de vos influences musicales et artistiques.

Honnêtement, mes influences musicales et artistiques viennent principalement de l’étranger. J’aime Bon Iver, Daughter, Tycho, M83, The Whitest Boy Alive et plus encore. Mais, quand je suis devenue une artiste indépendante à Taiwan, j’ai découvert plus de musique intéressant à Taiwan comme Waa Wei, Frandé, etc. Et je les admire beaucoup.

De même, il vous arrive de jouer avec d’autres artistes / groupes comme Morning Call, My 8 Day Weekend 週休八日 ou encore Four Pens 四枝筆. Parlez-nous un peu des relations que vous avez avec les autres artistes.

Nous sommes tous des amis. J’aime aussi leur musique. Ils sont tous talentueux.

Il est facile d’être une artiste indépendante à Taiwan ? L’environnement est favorable ? Comment faites-vous en termes de promotion / trouver des endroits pour jouer / etc ?

On peut dire facile, mais également assez compliqué. Ce n’est pas vraiment favorable. L’environnement dans son ensemble est encore en développement. La population de Taiwan n’est pas si nombreuse que ça et c’est vraiment difficile de dépendre du fait de faire de la musique. À propos de la promotion, je ne peux utiliser que les médias sociaux, tels que Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, etc. Mais maintenant, il y a énormément d’utilisateurs sur ces réseaux, de sorte que c’est de plus en plus difficile de faire de la promotion. À propos de trouver des endroits pour jouer, lorsque nous publions de nouvelles chansons ou un album, les gens sont au courant et essayent de nous rejoindre.

Plus généralement, quel est votre point de vue sur la scène musicale taiwanaise ?

C’est encore en développement. Ce n’est pas mature. Et nous avons tous eu des moments difficiles. Tu sais. Nous sommes confrontés au streaming, au téléchargement en ligne… etc mais il y a encore des tas de gens qui travaillent dur, en essayant de la rendre meilleure.

De plus en plus d’artistes taiwanais s’exportent. Pensez-vous que la musique taiwanaise puisse se faire une place en dehors du monde chinois ?

Je réfléchis à cette question depuis des années et je pense que c’est encore difficile de se faire une place en dehors du monde chinois. En fait, je souhaite vraiment avoir l’avis de personnes d’autres pays sur ce sujet. Si vous avez une opinion, s’il vous plaît, envoyez-moi votre message !

Pour terminer, avez-vous un message et quels sont vos projets ?

Bonjour ! 🙂

Je suis en tournée maintenant, mais je continue également à travailler sur mon album.
J’espère que vous pourrez l’écouter bientôt et j’espère vous rencontrer un jour en France.

Amour,
Zooey.

Remerciements à 黃玠瑋 et à Bee 碧鈺 pour le temps qu’elles ont consacré à cette interview.
Si des tournures de phrases ou des points vous semblent bizarres n’hésitez pas à me le signaler.

interview-de-zooey-wonderland-2

Commentaires

1 Comment

  1. Thank you for this interview with Zooey — I really enjoy her music, and it is good to learn some things about her personally!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*