Musique

Taiwan Beats – Waa Wei 魏如萱, DeeJay RayRay et Boxing 拳 en concert au MIDEM 2016 et à Paris

Comme depuis 1995, Taiwan sera au rendez-vous du MIDEM, qui célèbre cette année sa 50ème édition. Et comme de coutume une brochette d’artistes de l’île fera le déplacement, avec toujours dans le lot un(e) artiste de tout premier plan . Cette année, c’est Waa Wei 魏如萱, accompagnée de DeeJay RayRay et Boxing 拳, qui représenterons Taiwan. Le concert cannois se déroulera le dimanche 5 juin au soir, au Théâtre Croisette – Hôtel JW MARRIOTT (20h30), tandis que la date parisienne prendra place trois jours plus tard, le 8 juin, au Trabendo (20h). Pour plus d’informations, rendez-vous sur cette page. Les deux événements sont gratuits, via un système d’invitation que vous pouvez demander par ici.

Je ne sais pas s’il y a vraiment besoin de présenter Waa Wei 魏如萱, sans aucun doute l’une des plus talentueuses artistes de la scène musicale taiwanaise actuelle et tête d’affiche de la Taiwan Beats cette année. Waa avait pour le moment tourné autour de l’hexagone, avec des concerts en Angleterre et en Italie, ou encore des passages en Finlande pour écrire des morceaux, mais sans faire d’arrêt par chez nous. Cette fois-ci sera la bonne, tout en étant une première pour l’artiste, puisqu’elle n’a jamais posé les pieds en France. Waa Wei 魏如萱 donc, pour faire bref, a débuté sa carrière en 2003 au sein du duo Natural Q, qui devient rapidement une des formations pop / folk / rock les plus respectées de Taiwan, avant de se lancer en solo en 2007 avec la sortie de l’album La Dolce Vita 甜蜜生活. Elle sortira ensuite trois nouveaux albums entre 2010 et 2014, ainsi que de multiples EPs, s’imposant toujours plus comme une artiste de tout premier plan. Ces dernières années lui ont d’ailleurs fait franchir un cap supplémentaire, avec notamment son premier concert solo à la Taipei Arena l’année dernière. Mais le talent de Waa Wei 魏如萱 ne se limite pas qu’à la musique, puisqu’elle est également animatrice radio (Hit FM), a aussi joué dans le film Candy Rain 花吃了那女孩, participé à la comédie musicale adaptée du livre A Chance of Sunshine 向左走·向右走, gère un café (Forgood 好多咖啡), qui sa attendu ses activités à la production musicale (avec Forgood Music et Forgood Sound) ou encore pris la plume avec la publication de son premier livre, Word Flowers, l’année dernière. Bref, tout simplement immanquable.

Le reste du lineup n’est lui aussi pas en reste, avec DeeJay RayRay et Boxing 拳. Bien connue des habituées des nuits de Taipei, DeeJay RayRay arpente la scène hip-pop depuis ses 15 ans, fréquente les plus importants festivals de Taiwan, comme le Spring Wave et le Spring Scream et collabore avec des artistes comme MCHotdog, Kimberley Chen, MJ116, Alan Ko, JPM, Miss Ko, Carolyn Malach ou encore Toffee. En 2013, elle a remporté le Red Bull Thre3style DJ à Taiwan avant de partir à Toronto représenter les couleurs de l’île pour le international DJ Championship. Elle a déjà fait un arrêt par l’Europe l’année dernière, où elle s’est produite du côté d’Amsterdam dans le cadre du 2015 ADE. Côté musique, son univers se caractérise par un éclectisme avec des sons allant du Hip-Hop au Jazz en passant par le Funk, le Disco ou encore l’Electro. Et outre sa future participation au MIDEM,  DeeJay RayRay s’est également produit au SXSW cette année.

Le dernier représentant de Taiwan cette année, Boxing 拳 est un sextuet aborigène originaire de Pingtung, situé dans le sud de l’île. Le groupe a la particularité d’être formé de trois duos de frères et d’avoir était placé sous les feux des projecteurs par l’une des plus importantes artistes de l’île, A-Mei 阿妹, elle aussi puyuma. Le nom du groupe, Boxing, vient du fait que les six membres sont des amateurs de boxe. Le sextuet n’a pour le moment sorti qu’un seul album, en 2014, mais décliné en deux versions, l’un chanté en mandarin (Boxing) et l’autre en langue puyuma (Wild Boxing). Ces deux albums et leur univers musical mélange de musique latine, de rap et de rock, ont d’ailleurs permis au groupe de repartir avec le prix du Best New Artist lors de Golden Melody Awards 2015.

Au final , une sélection qui va cette année encore faire du bien aux oreilles. D’ailleurs, mine de rien, porté par cet événement fortement soutenu par le gouvernement taiwanais, si on fait jette un regard sur la qualité des artistes taiwanais qui sont venus se produire ces dernières années en France (Sodagreen, Mayday, Mavis Fan, Jolin Tsai, A-Lin, Zhang Xuan 張懸, 1976, Summing, Miss Ko, My Skin Against your Skin, MATZKA, Crowd Lu, Panai, etc) on ne peut que se sentir gâté et constater que finalement, sans faire de bruit, Taiwan est bien le pays qui qualitativement a le plus offert aux amateurs français de musique asiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*