Événement

Taiwan, premier pays asiatique à ouvrir la voie à la légalisation du mariage pour tous

Même si tous les signaux incitaient à l’optimisme, c’est avec une certaine fébrilité que la décision des 14 juges de la Cour constitutionnelle concernant le mariage pour tous était attendue en ce mercredi après-midi (16h à Taiwan). Résultat, l’arrêt rendu par les Grands juges est bien l’événement historique espéré, ouvrant en grand les portes de la légalisation du mariage entre personnes de même sexe.

La Cour constitutionnelle a indiqué que l’article 972 du code civil, celui expliquant que le mariage ne peut unir qu’un homme et une femme, « violait » la constitution taiwanaise, notamment la liberté des individus à se marier ainsi que le droit à l’égalité. Il en ressort un arrêt qui demande au gouvernement de modifier la loi dans les deux années à venir tout en permettant d’ores et déjà le mariage des couples homosexuels, dont l’acte sera protégé directement par l’arrêt de la Cour constitutionnelle.

Cet événement découle de la saisit de la Cour par Chi Chia-wei, célèbre combattant de longue date pour la reconnaissance du mariage homosexuel (il a demandé pour la première fois la reconnaisse du mariage pour tous en 1986 !), et de la mairie de Taipei, qui se voyait obligée de rejeter régulièrement des demandes de mariage entre personnes de même sexe, et qui attendait des éclaircissements sur ce point. Le contexte est également favorable à cette décision, puisqu’une loi portant sur ce point est en discussion à l’assemblée et qu’une forte mobilisation autour de ce sujet traverse la population depuis l’élection de Tsai Ing-Wen, favorable à ce changement, l’année dernière.

Cette ouverture de la légalisation du mariage pour tous conforte en même temps un peu plus Taiwan comme le pays d’Asie le plus ouvert, tolérant et progressiste (même s’il est vrai que ce n’est pas vrai sur tous les sujets malheureusement ou alors à géométrie variable), dans une région où les homos sont encore malheureusement trop souvent montrés du doigt, emprisonnés ou encore battus. Mais cette décision ne doit masquer la fracture qui s’est instaurée entre pro et anti mariage pour tous depuis quelques mois au sein de la population taiwanaise, et qui pèsera sans doute sur le processus législatif, notamment en terme d’obstruction. En espérant également ne pas voir une « radicalisation » des anti avec les conséquences directes que cela pourrait avoir sur la communauté LGBT. Mais ne boudons pas notre plaisir en ce jour qui marque une très grande avancée pour l’égalité et l’amour. 愛。

PS : Petite précision en passant. Contrairement à ce que l’on a pu lire à droite et à gauche dansdes nombreux médias, Taiwan n’est pas une « area », une place ou encore une zone, mais bel et bien un PAYS.

Photo d’illustration : Sam Yeh / AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*