Lieu

The Grand Hotel 圓山大飯店 de Taipei

Lorsque l’on arrive du côté de Yuanshan, dans le district de Zhongshan, au nord de la capitale taiwanaise, un bâtiment attire invariablement l’œil, de part sa taille et son architecture, le célèbre Grand Hotel 圓山大飯店 de Taipei. Après l’avoir contemplé de loin et de nuit, alors superbement éclairé, lors du Taipei Lantern Festival, j’ai profité d’un jour ensoleillé où j’étais dans le coin pour enfin me rendre au pied de l’édifice et pouvoir contempler un bâtiment que j’avais depuis longtemps envie de voir.

L’hôtel d’origine fut ouvert en 1952 afin d’offrir un lieu approprié pour les dignitaires étrangers venant rencontrer Chiang Kai-shek, la capital taiwanaise ne possédant à cette époque pas encore d’établissements de ce standing. À l’emplacement de l’hôtel s’élevait à l’origine le Taiwan-jingū, le Grand Sanctuaire de Taiwan, le plus important temple shintoïste des 66 que comptait alors l’île. Construit durant l’occupation japonaise, en 1901, l’ensemble occupait une surface de 5 ha et s’étalait sur trois niveaux.

Légèrement déplacé à la fin des années 30 afin de permettre la construction d’un sanctuaire japonais dédié aux héros morts pour la patrie (le Japon), le temple devait se voir élever au rang de « grand sanctuaire » en 1944, mais le crash d’un avion de transport, couplé à l’incendie qui s’en suivit, détruisant partiellement le temple, notamment l’arche cérémonielle et des lanternes de pierre, repoussèrent l’inauguration. Inauguration, qui avec la défaite japonaise, n’aura d’ailleurs jamais lieu. Le temple laisse rapidement sa place à un hôtel, l’Hôtel de Taiwan, de taille relativement modeste, avant que ce dernier ne devienne quelques années plus tard le Grand Hotel 圓山大飯店.

Le bâtiment principal actuel date lui de 1973, et est devenu une icône de Taipei, de part sa taille, 87 mètres de haut (plus haut bâtiment de Taiwan jusqu’en 1981), et son architecture chinoise classique, son double toit et ses colonnes vermillons, offrant un cachet unique au lieu. D’ailleurs, si vous arrivez à l’hôtel par son entrée principale, vous êtes tout de suite mis dans l’ambiance grâce à la magnifique et imposante triple portes. L’intérieur des différents bâtiments n’est lui aussi pas en reste, avec nombre d’œuvres d’art, de peintures, de sculptures et de multiples restaurants. Le dragon tient par ailleurs un place importante au niveau des décorations, à tel point que l’hôtel a hérité du surnom de « Palais du Dragon ».

Chose assez amusante, pendant un certain temps, des rumeurs de passages secrets, reliant l’hôtel à la Shilin Official Residence, ont entouré le lieu. Et ces rumeur se sont révélées vraies, enfin, à demi-vraies ! Après l’incendie de 1995 qui toucha l’établissement, une commission de sécurité a mis au jour deux tunnels menant au Beian Park et au Jiantan Park. Les deux tunnels étaient une sécurité afin de pouvoir permettre d’évacuer les hôtes, notamment de marque, en cas d’urgence. L’un des deux tunnels était d’ailleurs équipé d’un toboggan, pour les personnes n’étant pas en mesure de prendre les escaliers. Ils sont de temps en temps ouverts au public.

Bref, si vous êtes du côté, par exemple, du National Revolutionary Martyrs’ Shrine, ou / et de la Shilin Official Residence, les deux endroits étant situés non loin, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil au Grand Hotel 圓山大飯店 ainsi que vous balader dans les différents jardins l’entourant.

Photos : Yoann Démare © Sakura Suki.

[flickr_set id= »72157644618501056″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*