Musique

Interview de Sandee Chan 陳珊妮

Acclamée et reconnue depuis maintenant plus de 15 ans, que ce soit par le public ou le monde de la musique, Sandee Chan 陳珊妮 est l’une des artistes les plus respectées en Asie. Chanteuse, interprète, compositrice, productrice, écrivain, peintre ou encore photographe, l’artiste née aux Philippines est une véritable touche à tout. Avec une carrière débutée au début des années 90, Sandee Chan est derrière pas moins de 14 albums où elle aime expérimenter différents styles, du rock à la pop en passant par le folk ou l’électronique enrobant des textes travaillés, des participations aux OST de In the Mood for Love (theme song) et Monga, des collaborations en tant compositrice et productrice avec de nombreuses stars (Hebe, Sammi Cheng , Nicholas Tse , Jasmine Leong , Valen Hsu, Faith Yang , Ken Chu,…), la formation de groupes (Material Girls, 19), à l’origine de projet tel que IS Project (Indie Soundcheck Project) ou encore auteur du célébré album de peinture « Gloomy Sunday Rosy » (nominé aux Golden Butterfly Awards et reconnu comme l’un des plus beaux livres du monde par le Leipziger Buchmesse Book Fair). Une telle carrière ne peut donc être parcourue en une seule interview, et à la place de la survoler avec les oublies qui vont avec, voici une rencontre orientée découverte, afin que vous puissiez faire connaissance avec la « princesse » avant de vous plonger plus en avant dans son univers.

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview. Pouvez-vous vous présenter pour les personnes qui ne vous connaissent pas ?

Je suis Sandee Chan. Une artiste et créatrice très « compliquée ».

Vous avez commencé à jouer de la musique très jeune. Pouvez-vous nous parler un peu de comment vous êtes venue à la musique ?

J’ai commencé à écrire des chansons à cause des chansons chinoises que j’entendais à la radio. La plupart n’était pas très bons et apparemment pas mon style, j’ai donc simplement cru que je serais capable d’écrire quelque chose de mieux !

Votre musique mélange de nombreux genres. Comment décririez-vous votre univers musical ? Quels sont les sentiments que vous souhaitez partager à travers votre musique ?

Ma musique est une combinaison de différents genres et éléments musicaux : folk, pop, des rythmes de rap et de hip hop, parfois même de la musique classique. J’aime mixer différentes musiques dans mes arrangements, donc c’est un peu difficile de catégoriser ma création musicale en quelques mots.

Vous utilisez souvent le terme de “belle chanson”. Qu’est-ce qu’une belle chanson pour vous ?

La beauté et les belles voix peuvent être des choses très personnelles, vos propres expériences d’écoutes définissent votre compréhension des différentes voix Ces voix sont généralement imparfaites, parfois très rugueuses, parfois c’est juste un signe, mais elles peuvent paraître incroyablement belle à l’oreille de quelqu’un.

Quand on écoute vos morceaux, on note que vous portez une grande attention aux arrangements.  Pouvez-vous nous parler du travail que vous effectuez dessus ?

Etant une productrice expérimentée, j’ai noté que beaucoup de personnes considèrent que « catégoriser » les types de musique est une chose très importante dans la musique. Tout le monde tente d’étiqueter un certain type de musique avec un type particulier d’arrangement, ce que je considère comme un stéréotype. Casser les stéréotypes devient un intérêt personnel (sourire) ! J’aime briser les règles en utilisant des instruments différents dans des parties inattendues de la musique pour inventer un tout nouveau monde d’arrangements musicaux.

Dans vos chansons, vous parlez de sujets dits “sérieux”. Quels sont les messages que vous souhaitez transmettre à travers votre musique ? D’où tirez-vous votre inspiration ?

Il y a énormément de métaphores dans mes textes. Peut-être que quelques-uns des auditeurs regardent les paroles de manière pure et simple, mais d’autres peuvent  obtenir différentes interprétations en regardant mes écrits sous un autre angle. Les deux résultats peuvent être complètements différents… C’est exactement pourquoi j’aime écrire ce genre de paroles ambiguës.

Parlez-nous un peu de votre processus créatif.

Créer quelque chose à tout moment et n’importe où, c’est exactement ce que je fais. Je n’ai pas besoin de calendrier pour cela.

Quels sont vos artistes préférés ? Vous influencent-ils ?

Wow… Ils sont trop nombreux pour être cités et ils sont tous influents. Par exemple, pour Mylène Farmer, elle a cette atmosphère si particulière et magique dans ses chansons qui ne peut pas être décrite avec des mots, et je crois qu’il est impossible de trouver cette atmosphère dans la musique chinoise.

Quand on parle de vous, on fait aussi référence à vos très bonnes performances lives. Dans quel état d’esprit êtes-vous à ce moment-là ? Qu’est-ce que vous voulez partager avec votre public lorsque vous êtes en live ?

Les performances lives sont complétements différentes des enregistrements studios. Contrairement aux résultats parfaits des enregistrements, vous avez immédiatement les réponses du public dans des performances lives, chaque performance devient donc très différentes en raison des différents publics debout juste en face de vous.

Vous avez composez et produit de nombreux morceaux pour différents artistes. Qui fait la démarche dans ces moments-là : les artistes qui veulent travailler avec vous ou vous-même ? Comment cela fonctionne ? Vous essayez de coller à leur style ou d’apposer votre marque comme bon vous semble ?

En effet, il y a de nombreux artistes ou compagnies de disques qui attendent avec impatience de travailler avec moi. Et la plupart des artistes qui sont venus me voir espéraient produire un style de musique différent de leur style original, au moins 90% d’entre eux. Lorsque je travaille avec eux, j’essaie de comprendre leurs besoins et de faire « quelque chose de vieux avec quelque chose de nouveau ». Mais il y a une chose à laquelle je me tiens : je ne leur donne jamais quoi que ce soit avec mon propre style !


Si demain vous pouviez choisir n’importe quel artiste, y-en-a-t-il un en particulier avec lequel vous voudriez travailler ?

J’adorerais travailler avec Kanye West. Je crois que son amour de mélanger différents types de musique est exactement comme le mien. Je pense que nous pourrions produire quelque chose de fabuleux. Ou, peut-être, un dîner avec lui serait très bien aussi, haha !

Vous avez collaboré pour des soundtracks (Monga, In the Mood for Love). Est-ce différent de travailler pour quelque chose qui accompagne un film plutôt que sur un morceau pour un album ?

Quand je travaille sur un morceau pour un album, j’ai l’habitude de créer mes propres images ou images de la chanson, tandis que pour une soundtrack, le réalisateur me donne les images du morceau, ce qui me permet de créer quelque chose de complétement différent, comme quelque chose au-delà de mon imagination, et je pense que les deux façons sont très positives.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre récent projet, 19 ?

19 est un duo, je travaille avec Chien Chi Chen. Les chansons étaient toutes à l’origine des scores commerciaux de  Chen pour des produits comme les voitures, savons,… ainsi que des scores de pièces de théâtre. J’ai commencé par écouter beaucoup de ses courtes partitions et j’ai choisi les chansons que je croyais pouvoir développer en une chanson complète. J’écris les chansons ainsi que les paroles, puis je les redonne à Chen pour les arrangements. Il est toujours surpris lors de la réception de ces nouvelles versions et a de nouvelles inspirations pour l’arrangement musical ! C’est un album quelque peu spécial impliquant des variations dans la musique, et il y a aussi beaucoup de fun et de joie de travailler avec Chen.

Qu’est-ce que Indie Soundcheck Project (IS Project) ?

IS est un projet musical qui essaye de tester de voir jusqu’où nous pouvons aller dans la production musicale sans dépenser une dime (ndlr : pièce de monnaie américaine d’une valeur de dix cents ou un dixième de dollar américain). Nous espérons que les musiciens puissent créer de la musique sans la pression économique et marketing et embrasser leur amour originel de la musique.

Aux personnes qui vous découvrirez avec cette interview, quel morceau/album leurs conseillerez-vous comme le plus représentatif de votre univers pour débuter ? Ou tout simplement votre morceau préféré ?

Je recommande mon album sorti en 2000, Perfect Moaning. C’est exactement à ce moment-là que j’ai commencé à tomber amoureux de la musique française, ha !

Que pensez-vous de la scène musicale chinoise (Chine/Taiwan) actuelle ?  

Je pense qu’il y a tant de différents types de musique créés quotidiennement dans le monde. Cependant, la musique chinoise est toujours limitée à la musique pop et musique orientée KTV. J’espère que plus de styles de musique pourront être appréciés par les chinois.

La barrière de la langue disparait avec la musique. Pensez-vous que la musique chinoise puisse s’exporter en dehors des communautés chinoises en Europe / Amérique ?

Espèrons que cela puisse se faire, mais pour être honnête, c’est une tâche très difficile. Le monde de la musique tourne simplement autour des textes en anglais, par exemple ces mondialement populaires groupes coréens doivent toujours écrire leurs lyrics en anglais, ou au moins le chœur en anglais. Je suppose que les auditeurs occidentaux pourraient avoir besoin d’un petit changement et essayer d’aimer la musique chinoise comme j’aime le français !

En plus d’être reconnue et très  respectée dans la musique, vous êtes aussi reconnue comme une auteur et une peintre de grand talent. Pouvons-nous parler un peu de ces facettes de votre carrière ? Vos diverses carrières se nourrissent-elles entres-elles ou sont-elles divisées ?

L’art visuel est très important pour moi… Le chinois est une langue très intéressante, donc écrire des choses en chinois et aimer l’art visuel m’aident réellement dans ma créativité. Visuel et audio ont une importance égale pour moi, la plupart des personnes me connaissant comme une productrice de musique. Comme une artiste créative, je pense qu’actuellement la plupart des gens créent leurs propres barrières. Une fois que vous avez essayé et avez beaucoup travailler, vous réalisez où sont vos faiblesses, mais vous vous débarrasserez aussi dans le même temps de nombreuses barrières.

Pour terminer, quels sont vos futurs projets et avez-vous un message pour vos auditeurs français ?

Mon futur plan est d’aller en France et observer les dames françaises dans la rue car j’ai toujours pensé qu’elles sont les plus belles personnes dans le monde ! Les chanteuses françaises ont également les plus belles voix !

Retrouvez Sandee Chan sur Facebook, Weibo, Douban, Twitter et Youtube.

Remerciements à Sandee Chan 陳珊妮 ainsi qu’à Pinky pour sa grande aide afin que cette interview puisse se faire.
Si des tournures de phrases ou des points vous semblent bizarres n’hésitez pas à me le signaler.

Commentaires

2 Comments

  1. […] Un nouvel album de Sandee Chan 陳珊妮 est toujours un événement plus que très attendu. Deux ans après I Love You, John, l’artiste multi-talents malaisienne vient d’annoncer tout plein d’infos pour son nouveau bébé. Intitulé Dear You And The Boy 低調人生 et composé de dix pistes, l’album sera disponible un peu partout le 28 juin prochain. D’ici là, et depuis aujourd’hui, vous avez la possibilité de le précommander si vous souhaitez profiter du mini-album offert qui accompagne cette Preorder. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la piste éponyme et ouverture de l’album, Dear You And The Boy 低調人生, est une collaboration entre Sandee et Zhang Xuan 張懸 ! Les deux artistes, grandes amies dans la vie, chantent en duo et ont travaillé de concert à l’écriture et l’arrangement du morceau. Et comme il a été diffusé hier sur HitFM, on peut d’or et déjà s’en délecter. Et mieux, entre le moment où j’ai écrit ces lignes et la publication de l’article, un petit MV du morceau a fait son apparition, que je vous mets juste en dessous. Il est très simple, mais à l’image du titre, est tout en douceur et en poésie. Je vous conseil donc de précommander l’album avant qu’il ne soit trop tard, et si vous ne connaissez pas la Princesse (bouh bouh bouh !!!), rattrapez-vous en lisant l’interview que j’ai eu grand plaisir à réaliser avec elle et l’on faut un petit…. […]

    Répondre

  2. […] New York dans le cadre du CMJ Music Marathon ou encore au Sound City Liverpool. A l’image de Sandee Chan, impossible de traiter l’intégralité de la carrière du quatuor en une seule interview, […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*