Littérature

[Livre] Histoire de Taiwan, de Lee Hsiao-Feng

livre-histoire-taiwan-lee-hsiao-fengÀ la jonction du plus vaste des continents et du plus vaste des océans existe un pays insulaire, jadis connu sous le nom de « Formose ». Taiwan est un pays riche d’une très longue histoire. Pourtant nombreux sont ceux qui ignorent tout de la réalité présente et passée de cette île lointaine. Le présent ouvrage, écrit par un spécialiste de l’histoire taïwanaise, permet de combler cette lacune. Il emmène le lecteur de l’âge de pierre à l’âge de l’internet, tout en mettant en lumière des pages d’histoire longtemps occultées. 

L’histoire de Taiwan, bien que trop méconnue, est fascinante à bien des égards. Et contrairement à d’autres pays de la région, Chine et Japon en tête, les ouvrages en langue française relatant cette histoire se comptent sur les doigts d’une main. C’est donc avec un réel plaisir que j’ai parcouru cette « Histoire de Taiwan » de Lee Hsiao-Feng, synthèse très réussite de l’histoire de Formose. 

Je dois l’avouer, la première fois que j’ai eu l’ouvrage entre les mains, j’ai été quelque peu surpris par le nombre de page de celui-ci, à peine 160. Je ne sais pas pourquoi, mais je m’attendais à quelque chose de bien plus conséquent et partais donc avec un petit apriori sur le fait de rester sur ma faim au moment de refermer ce qui s’annonçait comme une très courte lecture. Le résumé de la version chinoise annonce d’ailleurs qu’il ne faut pas plus d’une petite heure pour en parcourir le contenu.

Alors oui, l’ouvrage de Lee Hsiao-Feng est court, mais il se révèle une excellente introduction à l’histoire de l’île, l’auteur, journaliste et professeur en supplément, arrivant à survoler, dans le bon sens du terme, la chose de façon simple et claire, tout en distillant de nombreux détails, notamment sur les sentiments des habitants ou au travers de petites anecdotes (bien qu’il n’y ait pas celle concernant le fait que l’île a failli être vendue à la France par les japonais et que je vous ai narrée par ici).

Débutant par un rapide retour sur les premières traces humaines retrouvées à Taiwan, l’ouvrage se concentre principalement sur les 300 dernières années, traitant notamment de la période hollandaise, du rattachement à un Empire Chinois ne se sentant pas très concerné par ce bout de terre, de l’occupation et modernisation de l’ile par les japonaise pour terminer par de nombreux chapitres sur les différents événements qui se sont déroulés sur et autour du pays depuis 1945, notamment du replis de Chiang Kai-shek sur l’île en 1949 et ses conséquences, jusqu’aux années 2000. Cette partie garde d’ailleurs toujours en fil en rouge l’évolution politique de Taiwan, du régime autoritaire sous loi martiale imposé par le Kuomintang à la démocratie multi-parties d’aujourd’hui, obligatoire pour comprendre les tenants et aboutissements de bon nombre d’événements relatés.

Bref, l' »Histoire de Taiwan » de Lee Hsiao-Feng est une excellente introduction à l’histoire du pays, et une invitation à la publication d’autres ouvrages du même genre, mais en plus poussé, comme par exemple sur la période de l’occupation japonaise ou l’arrivée du KMT en 1949. Sur ce point, il faut d’ailleurs que je me lance dans l’imposante biographie « Madame Chiang Kai-shek – Un siècle d’histoire de la Chine », de Philippe Paquet, qui devrait se révéler plus qu’intéressante, autant historiquement que pour suivre le destin exceptionnel, et controversé, de Song Meiling.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*